Point de vue d’expert : retour d’expérience sur le déploiement de SMAX

migration des données de Service Anywhere vers SMAX

 

Micro Focus fournit désormais ses produits IT Operations Management sous forme de suites. Il existe actuellement 6 suites, chacune
étant spécialisée dans un domaine particulier :

  • Service Management Automation
  • Operations Bridge
  • Data Center Automation
  • Hybrid Cloud Management
  • Network Operation Management
  • Data Protection

Itom Platform

 

Ces suites sont désormais fournies sous forme de containers pour simplifier leur gestion et leur déploiement.

Elles s’appuient sur CDF (Container Deployment Foundation), un orchestrateur de conteneurs basé sur la solution open source Kubernetes. CDF permet aux différentes suites de bénéficier des mécanismes de haute disponibilité et de mise à l’échelle automatique natifs du produit sans avoir à mettre en place des infrastructures complexes (via la mise en place de clusters par exemple, ce point étant géré par le produit).

SMAX est la nouvelle solution de Service Management développée par Micro Focus. SMAX est basée sur l’ancienne solution SaaS Service Anywhere de HPE Software et en reprend toutes les fonctionnalités.

Les deux solutions étant fonctionnellement identiques, il est possible pour les anciens clients de la solution Service Anywhere de migrer facilement vers la nouvelle suite SMAX.

La suite SMAX contient les produits suivants :

  • Service Management
  • Smart Analytics (Moteur Big Data spécialisé pour le help desk)
  • Service Portal
  • CMDB
  • CMDB Browser

SMAX

 

L’utilisation des conteneurs, comme modèle de déploiement, permet de déployer la suite sur n’importe quel environnement. Le déploiement peut donc être effectué au choix : on premise, sur un cloud public ou sur un cloud hybride. L’utilisation des conteneurs permet de faciliter grandement le déplacement de l’application (d’un environnement on premise vers un environnement cloud, ou inversement).

Ce mode de déploiement et l’architecture codeless de l’application suppriment les limites des produits traditionnels. En effet, le client n’a plus besoin de se préoccuper des cycles de déploiement et/ou des mises à jour complexes. Il suffit de déployer les nouvelles mises à jour du produit pour bénéficier des nouvelles fonctionnalités. Il n’y a plus besoin de réaliser une analyse d’écarts entre le code des deux versions lors d’une migration. Une mise à niveau des conteneurs suffit pour installer la nouvelle version.

De plus, l’architecture en mode conteneur, couplée à l’utilisation de Kubernetes, permet de mettre en place facilement et à faible coût une infrastructure hautement disponible.

 

Notre expérience sur SMAX

 

Keralia a participé, en tant qu’intégrateur, au projet de déploiement de SMAX de l’un de ses clients.

Ce projet comportait une phase de migration depuis Service Anywhere (SAW) et consistait à remplacer plusieurs outils, utilisés dans le cadre du management de services métier, par une seule et même plateforme. Il s’agissait de l’un des tout premiers projets de migration de SAW vers SMAX au niveau mondial.

Notre participation dans le projet consistait à :

  • Installer et homologuer les différents environnements SMAX (développement, homologation et production) ;
  • Réaliser les tests fonctionnels afin de s’assurer que l’expérience utilisateur et les fonctionnalités restaient les mêmes que celles sur SAW ;
  • Réaliser des tests de migration à blanc des données de SAW vers SMAX ;
  • Migrer les données depuis SAW et réaliser le déploiement en production de SMAX ;
  • Réaliser le suivi post-migration et le MCO de la plateforme ;
  • Accompagner le client pour le déploiement de nouvelles entités dans le produit.

Cette plateforme SMAX, aujourd’hui opérationnelle, est hébergée on premise, sur l’infrastructure du client.

Keralia intervient toujours sur le projet en tant qu’assistance MOA et expert technique de la solution.

Définition et mise en place de l’architecture

La solution étant déployée sur le cloud interne du client, nous avons installé les différents environnements avec l’aide de ses équipes. Notre rôle a été le suivant durant cette phase :

  • Conseil sur le sizing des différents environnements,
  • Installation des prérequis et du produit (CDF et suite SMAX) sur les différents serveurs,
  • Réalisation des test techniques,
  • Mise en place du monitoring de la plateforme,
  • Réalisation de la migration,
  • Suivi et MCO de la plateforme SMAX.

Voici un schéma montrant l’infrastructure de production mise en place :

 

 

Data center - core platform - suite Deployment

 

  • Les nœuds « Master » s’occupent de la gestion du load balancing des services et de vérifier leur bon fonctionnement.
  • Les nœuds « Worker » ont pour charge l’exécution des services de la suite SMAX.
  • Disposer de plusieurs workers permet de bénéficier de la haute disponibilité des services, le déploiement des services étant distribué sur l’ensemble des workers.
  • Le déploiement, la gestion de la charge et le monitoring des services sont automatisés par Kubernetes (K8S). Si l’un des services est stoppé ou est dans un état instable, il sera redémarré automatiquement.

CDF fournit une plateforme d’exécution complète pour les conteneurs. Comme pour les suites, le CDF est presque entièrement conteneurisé.

 

CDF core

 

Compétences nécessaires pour l’implémentation du produit

La plateforme CDF ne peut être déployée que sur Linux. Des compétences sur cet OS sont donc nécessaires pour installer SMAX. Il est également recommandé d’avoir de bonnes notions sur les conteneurs et sur le fonctionnement de Docker et de Kubernetes.

Toutefois, la plupart de ces éléments peuvent être trouvés sur la documentation officielle en ligne du produit.

Le produit utilisant une base de données Postgres ou Oracle, il est également nécessaire d’avoir de bonnes connaissances sur l’un de ces produits.

 

Réalisation de la migration des données de Service Anywhere vers SMAX

La migration des données a été réalisée avec l’aide de l’équipe SaaS de Micro Focus, qui a réalisé l’extraction des données de Service Anywhere sous forme de dump. Nous avons ensuite utilisé les scripts fournis par la R&D Micro Focus pour réinjecter les données vers la nouvelle plateforme SMAX.

Nous avons réalisé deux migrations à blanc sur l’environnement d’homologation afin de valider la procédure de migration, ainsi que le bon fonctionnement de l’application et de l’infrastructure.

Pour tenir compte des impératifs de délai du projet, la version SMAX que nous avons mise en production était très récente (quelques semaines à peine après sa diffusion officielle), ce qui aurait laissé trop peu de temps pour qualifier le produit. C’est pourquoi les premiers tests fonctionnels et techniques, ainsi que la première migration, ont été réalisés sur une version beta de SMAX fournie par Micro Focus. Cette version beta nous a permis de qualifier le bon fon fonctionnement de l’infrastructure et du produit.

Le second test de migration à blanc a été réalisé avec la version finale du produit, une semaine avant de passer en production.

Echanges avec la R&D

S’agissant d’une application très jeune (la version déployée étant la première release officielle), nous avons eu beaucoup d’échanges avec la R&D de Micro Focus lors des différentes phases du projet.

Les équipes R&D, principalement basées à Shanghai, nous ont accompagnés pour mettre en place la plateforme, et post-migration pour nous aider à identifier et corriger les différentes problématiques rencontrées.

Nous avons également beaucoup échangé avec la R&D au sujet de la procédure de migration, et plus précisément au sujet des scripts de migration que nous étions les premiers à utiliser dans le cadre de ce projet. Ces scripts ont dû être adaptés pour prendre en compte certaines spécificités liées au contexte client.

Pour faciliter les échanges, nous avons utilisé un environnement Basecamp pour le partage d’information avec Micro Focus. Basecamp nous a permis d’échanger plus facilement avec les différentes équipes au sujet de nos problématiques fonctionnelles et  techniques, ainsi que de partager des documentations et des bonnes pratiques.

Points d’attention et problématiques rencontrées

Nous avons fait face à plusieurs problématiques lors du projet. La première a été de respecter les jalons très serrés du déploiement des différents environnements. Pour y arriver nous avons travaillé en étroite collaboration avec les équipes techniques du client afin de monter les infrastructures dans les délais impartis et effectuer les différentes installations du produit.

Une autre problématique que nous avons rencontrée est le couplage au système d’authentification du client.

Parmi les points d’attention à retenir, il faut citer la mise en place de certains prérequis au niveau de l’infrastructure. En effet, certains points recommandés par l’éditeur n’étant pas au catalogue des offres de service des équipes infrastructure du client, nous avons dû les accompagner dans leur mise en œuvre. Par exemple pour la mise en place de thinpools permettant d’améliorer les performances ou encore la mise en place d’une adresse virtuelle pour l’installation de la haute disponibilité des masters Kubernetes.

En conclusion

La nouvelle architecture de la suite SMAX, proposée sous forme de conteneurs, apporte une grande flexibilité en termes de déploiement. Cette flexibilité permet de déployer son outil de Service Management où le client le souhaite en fonction de ses besoins.

L’utilisation des conteneurs Docker et de Kubernetes apporte également de grands avantages. L’application bénéficie en effet nativement des mécanismes de haute disponibilité et de mise à l’échelle apportés par Kubernetes.

L’avantage de SMAX est de pouvoir bénéficier des avantages d’une plateforme SaaS tout en choisissant le mode d’hébergement le plus adapté à ses besoins

  • On premise, si des contraintes de sécurité et de confidentialité des données l’exigent.
  • Sur un cloud externe, pour réduire les coûts d’infrastructure.
  • En mode SaaS en confiant l’hébergement et l’administration à un prestataire.

Micro Focus délivre une nouvelle version du produit tous les 3 mois, ce qui permet de bénéficier régulièrement d’améliorations et de nouvelles fonctionnalités.

Ainsi les utilisateurs peuvent bénéficier depuis la release SMAX 2018.05 de l’intégration de l’orchestrateur Operations Orchestration (OO) dans la suite, de la version beta de Studio (permettant la création de ses propres applications en mode codeless), ou encore de l’agrégation du catalogue Service Manager.