Les enjeux majeurs des plateformes technologiques dans la recherche moderne

recherche mordern

Dans un monde où la recherche utilise de plus en plus de technologies de diverses disciplines, les plateformes technologiques sont un soutien majeur à la réalisation des projets. Aujourd’hui, leur offre de services facilite les collaborations entre scientifiques et l’accès aux technologies de pointe indispensables à la recherche moderne.

Dans ce contexte, à quels enjeux les plateformes technologiques sont-elles confrontées ?

Notre éclairage dans cet article.

Délivrer un service de qualité dans un délai court

Les plateformes technologiques ont pour mission de fournir de l’expertise et du conseil sur l’utilisation d’une technologie spécifique dans le cadre d’un projet de recherche.

Pour cela, il est nécessaire qu’elles atteignent une taille critique pour un déploiement flexible du personnel et des équipements afin d’offrir une gamme de prestations dans des délais courts.

S’équiper des outils adaptés s’impose comme une évidence pour améliorer la compétitivité de leur offre de services sur deux éléments essentiels : le délai et la qualité.

Gérer un flux important d’utilisateurs

De nombreux scientifiques spécialisés dans diverses disciplines et provenant de différents laboratoires, entreprises ou instituts, peuvent utiliser les services et les technologies proposés par une plateforme.

La gestion des utilisateurs d’une plateforme est donc un enjeu important, pour qu’ils puissent accéder aux services proposés dans des conditions de performance, de confidentialité, de sécurité, de disponibilité et d’ergonomie satisfaisantes.

Optimiser la gestion administrative

Une étude réalisée en 2016 auprès d’environ 300 responsables de plateforme identifie la gestion de la charge administrative comme un de leurs principaux challenges.

Par exemple, la facturation peut vite devenir problématique pour les gestionnaires d’une plateforme. Ceci s’explique par les diverses modalités de facturation et de paiement possibles en fonction de l’utilisateur, de son organisme de rattachement et du financement de son projet. C’est pourquoi, il est crucial pour le développement d’une plateforme de limiter la charge de travail administrative en mettant en place une gestion opérationnelle et financière aussi automatisée que possible.

Financer et maintenir les technologies de pointe

Pour rester à la pointe de la technologie, de l’expertise et des méthodes dans un domaine scientifique donné, les investissements technologiques sont relativement lourds. En effet, l’acquisition, l’entretien et les mises à niveau des équipements nécessitent un budget conséquent.

Il faut prévoir un plan de financement durable :

  • Contrats de maintenance ou réparations ;
  • Nouveaux outils logiciels ;
  • Stockage de données ;
  • Capacité de calcul ;
  • Etc.

Par ailleurs, les projets de recherche font parfois appel à des technologies immatures. Subventionner les premiers projets, par exemple dans des approches partenariales, devient nécessaire pour tirer pleinement parti du potentiel de ces technologies récentes et accélérer leur déploiement.

Dans ce contexte, la capacité des institutions de recherche à développer et monétiser l’offre de services de leurs plateformes technologiques, dans le cadre de partenariats ou de prestations réalisées pour le compte d’entreprises industrielles, est un paramètre clé dans leur plan financier et stratégique.

Optimiser la gestion des projets scientifiques

Les plateformes technologiques rationalisent leur offre de services autour de procédures standard pour des objectifs de rentabilité et d’efficacité. Mais, elles doivent pouvoir répondre aussi à des projets « sur-mesure », mettant en œuvre des protocoles spécifiques.

De manière générale, un projet débute par la réception d’un échantillon et se termine par l’envoi des données à l’utilisateur. Cependant, de nombreux workflows viennent s’ajouter à ce processus habituel permettant au personnel de la plateforme et aux chercheurs de traiter les questions expérimentales complexes qui se posent :

  • Quelle technologie utiliser ?
  • Quels types de contrôles effectuer pour obtenir des résultats significatifs ? À quelle fréquence ?
  • Comment l’échantillon doit-il être acquis et préparé pour la technologie choisie ?
  • Etc.

Les équipes de la plateforme sont impliquées dans le projet dès les premières étapes de planification.

De plus, les plateformes sont également chargées de proposer des articles illustrant des analyses de données dans le but secondaire de les publier.

Dans certains domaines, des normes, telles que ISO 9001, doivent être respectées pour garantir la qualité et la conformité du service et des résultats obtenus.

Enfin, la gestion de l’information de laboratoire est également un enjeu pour les plateformes technologiques. En effet, il est primordial de garder une trace durable et fiable des expériences et des résultats, ainsi que de faciliter leur transmission. Cependant, par manque d’outils numériques (cahiers de laboratoires papier, par exemple), l’archivage, le suivi des expériences et la transmission des résultats aux chercheurs ne se fait pas toujours correctement. Un problème critique pour la traçabilité, la qualité, la fiabilité des résultats et la capitalisation des connaissances via la réutilisation des protocoles.

Attirer et fidéliser les talents

Les universités de niveau mondial se définissent par une masse critique de talents au sein du corps enseignant, des experts technologiques et des étudiants. Afin d’attirer ces talents, les universités doivent offrir un environnement global propice à l’apprentissage et à la recherche de pointe.

Pour cela, il est impératif qu’elles fournissent une liberté académique en matière d’enseignement et de recherche en permettant, par exemple, à de jeunes chercheurs de diriger leur propre laboratoire. Mais elles doivent surtout posséder des ressources suffisantes et à la pointe de la technologie.

Recruter le personnel pour déployer et exploiter les technologies de la plateforme est donc indispensable, mais pas toujours facile. Les profils recherchés doivent savoir faire progresser la technologie, maintenir leur expertise et être capable de réagir au changement pour répondre au mieux aux besoins des chercheurs. La capacité à recruter et fidéliser ces talents est la clé d’une infrastructure durable.

 Augmenter la visibilité et favoriser les échanges

En plus d’attirer les experts, les plateformes technologiques doivent se rendre plus visibles auprès de leurs utilisateurs potentiels.

Comment améliorer leur visibilité ?

Aujourd’hui, plusieurs actions de communication telles que des séminaires, des conférences ou encore des formations sont réalisées afin d’augmenter la visibilité et faciliter les échanges entre les chercheurs et les équipes des plateformes. On voit émerger des réseaux réunissant experts et chercheurs grâce aux outils numériques. Cependant, il reste encore beaucoup d’efforts à faire sur le sujet. C’est pourquoi, il est primordial que les centres de recherche renforcent la visibilité et l’accès aux plateformes en tirant parti des technologies numériques.

Ce qu’il faut retenir

Les plateformes technologiques sont indispensables pour la recherche moderne. Pour se développer, elles doivent faire face à de multiples défis :

  • Délivrer un service de qualité dans un délai court ;
  • Gérer un flux important d’utilisateurs ;
  • Optimiser la gestion administrative ;
  • Financer et maintenir les technologies de pointe ;
  • Optimiser la gestion des projets scientifiques ;
  • Attirer et fidéliser les talents ;
  • Augmenter la visibilité et favoriser les échanges ;