L’importance des plateformes technologiques dans la recherche moderne

plateformes technologiques dans la recherche moderne

De la même manière que n’importe quel autre domaine, la recherche moderne repose de plus en plus sur les technologies innovantes et le travail collaboratif. Ces deux éléments sont devenus indispensables pour relever les multiples défis internationaux tels que l’énergie, l’eau, la sécurité alimentaire, ou encore le changement climatique.

Les institutions de recherche attirent les industries novatrices qui ne dissocient plus les notions de recherche et d’innovation. Dans une économie de la connaissance, c’est sur ces deux critères que misent la plupart des pays pour stimuler leur croissance à long terme. D’où une concurrence de plus en plus forte dans ces domaines à l’échelle internationale, augmentant ainsi le coût des projets de recherche.

Dans ce contexte, les institutions de recherche prennent conscience de l’importance stratégique des infrastructures technologiques face à leurs enjeux de compétitivité (recrutement et fidélisation des talents, financement externe des projets, capacité à rester à la pointe dans leurs domaines de compétence, etc.).

Qu’est-ce qu’une plateforme technologique ?

Une plateforme technologique est un centre d’excellence qui a pour but de mutualiser des infrastructures technologiques complexes (instrumentation scientifique, analyse de données, etc.) et des expertises spécialisées et de proposer des services à une communauté de scientifiques de diverses disciplines.

Pourquoi avoir recours aux plateformes technologiques ?

Les plateformes technologiques, encore appelées « core facilities », permettent aux scientifiques de concevoir leurs études en utilisant des technologies auxquelles ils n’ont pas directement accès dans leur organisation, par manque de budget et/ou d’expertise. Les équipes de recherche peuvent ainsi lancer leurs projets plus rapidement grâce à l’expertise et aux infrastructures proposées par les plateformes.

Ce type d’organisation conduit à repenser les modèles économiques :

  • Emergence de nouveaux modèles de partenariats public/privé pour assurer la pérennité des plateformes ;
  • Accélération du transfert technologique et de la mise sur le marché pour créer de la valeur économique.

Les plateformes technologiques permettent une meilleure collaboration

Les utilisateurs des plateformes technologiques sont des groupes de recherche variés. La collaboration avec une plateforme favorise le dialogue et les échanges entre scientifiques de différentes disciplines, dans un mode collaboratif propice à la maturation des idées et des projets.

Les core facilities permettent également le partage de protocoles, problématique majeure pour le chercheur. En effet, un protocole ou une expérience implémentée pour un projet pourra servir de base à un autre projet par la suite, avec une demande similaire ou différente. Ainsi, en bénéficiant d’un retour d’expérience de la part d’autres chercheurs, les projets interdisciplinaires seront réalisables plus rapidement.

Les plateformes technologiques facilitent la formation des jeunes scientifiques

L’évolution technologique est si rapide qu’il est aujourd’hui primordial de former les nouvelles générations de scientifiques à l’utilisation des nouveaux outils. L’utilisation des plateformes technologiques permet de former les jeunes doctorants par le biais d’ateliers pratiques et de formations à différents niveaux d’expertise qui familiarisent les scientifiques avec les technologies de pointe.

Les plateformes technologiques sont de plus en plus adoptées par des entreprises du secteur privé

La mission première des plateformes technologiques est de soutenir la recherche universitaire, mais les entreprises industrielles sont de plus en plus intéressées par leur utilisation. La plupart du temps, elles s’intéressent à des expertises spécifiques qu’elles ne peuvent développer en interne. Elles développent avec les plateformes académiques des collaborations ponctuelles autour d’un projet précis, ou plus durables dans le cadre d’un consortium par exemple. Un modèle efficace puisqu’elles bénéficient du rôle de conseil que jouent les plateformes et peuvent tester la faisabilité de leurs idées de recherche.

Par ailleurs, certaines entreprises, par exemple dans l’industrie pharmaceutique, adoptent en interne ce modèle d’organisation basé sur la mutualisation et disposent de leurs propres plateformes.

Il reste néanmoins aux responsables de plateforme à améliorer la visibilité de leurs offres de service pour accélérer encore ce mouvement.

Ce qu’il faut retenir :

Dans le monde de la recherche, la technologie évolue très vite et les institutions de recherche prennent conscience du besoin de mettre en place des plateformes technologiques.

Face à la concurrence accrue, les plateformes technologiques permettent aux institutions de recherche de répondre à leurs enjeux de développement, en favorisant :

  • La création d’un avantage compétitif durable en se maintenant à la pointe du développement technologique et méthodologique dans leur domaine ;
  • L’accélération du cycle des projets de recherche, de la faisabilité de l’idée à l’expérimentation ;
  • Les échanges entre les scientifiques et le partage des méthodologies et des connaissances ;
  • La formation des jeunes scientifiques et leur familiarisation aux nouvelles technologies.

Nouveau call-to-action